Agriculture Bio : s’informer et se former avant de se lancer !


Quelles démarches pour passer en Bio ?

10/08/2015 16:55

Pour passer votre ferme en bio, c'est en fait souvent plus simple qu'il n'y parait.
 
"Je suis en bio lorsque ... "
Vous pourrez dire “je suis en bio” lorsque vous aurez rempli les conditions suivantes :
    - Vous mettrez en pratique les technique bio depuis au moins deux ans (vous aurez en particulier supprimés tous les pesticides et tous les engrais chimiques, etc).
    - Vous soumettrez votre ferme à un contrôle extérieur depuis plus de deux ans (contrôles effectués par un organisme agréé par le ministère de l'agriculture)
    - Vous aurez notifié votre activité bio auprès de l'agence bio (www.agencebio.org).

Les étapes

1.    S'informer et se former :
Il est essentiel de suivre une ou plusieurs formations et de rencontrer différentes personnes ressources avant de prendre la décision de se convertir. Des professionnels sont disponibles pour répondre à toutes les questions : conseillers agricoles, agriculteurs biologiques, etc… Le Point Info Bio est là pour centraliser toutes les demandes. Par ailleurs, il est important de se renseigner sur les filières bio en place et sur leur fonctionnement.

2.    Décider de se lancer
Il est fortement conseillé d’effectuer un audit de réorientation afin d’évaluer les conséquences technico-économiques du changement de mode de production. Cette étude peut être financée par la Région Lorraine.

3.    Adapter son système :
Suivant le système d’exploitation de départ, il est conseillé de faire évoluer son système en amont du démarrage officiel de la conversion. Cette anticipation permet de faciliter les deux années de conversion, il s’agit par exemple d’anticiper : l’arrêt d’un atelier taurillons, l’augmentation éventuelle du cheptel, les besoins en fourrages…
Ces évolutions visent d’une part à s’adapter au cahier des charges bio mais aussi  quand cela est nécessaire aux filières bio.
 
4.    Se notifier :
La notification auprès de l’Agence Bio de son activité de production bio doit désormais être la première démarche (avant la certification). Cette démarche est OBLIGATOIRE. Que ce soit fait par internet ou par courrier, vous recevrez un accusé de réception que vous gardez comme preuve de votre démarche.
Possibilité de le faire par internet sur http://www.agencebio.org/ dans l’espace notification.

5.    Choisir son organisme de contrôle et s'engager avec lui
En France, 10 organismes sont agréés par l’INAO pour le contrôle et la certification des produits biologiques. En région 4 interviennent à ce jour. Faire faire des devis à plusieurs peut-être judicieux.

6.    Demandez des aides
Plusieurs dispositifs peuvent être mobilisés dans le cadre d'une conversion. Faites le point avec un conseiller sur ceux qui vous sont accessibles.

7.    Se faire accompagner
Durant la phase de conversion, vous pouvez vous faire accompagner. Différentes possibilités s’offrent à vous : les formations, les journées techniques, les rencontres informelles avec des producteurs plus expérimentés.

"Bref, par où je commence ?"

Ou que vous en soyez dans votre parcours de réflexion, demandez systématiquement une « visite d'information gratuite et sans engagement » en appelant Le Point Info Bio de votre département.
En visite d'information, le technicien vient sur la ferme, répond à vos questions, vous présente la bio en partant de vos connaissances. Ça dure entre une et deux heures. Ensuite, si vous voulez effectivement entamer une conversion, vous aurez tous les contacts nécessaires.
 

—————

Précédent